Valérie Touzé 06 35 30 02 50
Thérapies de couple et consultations individuelles enfants- adolescents- adultes

Psychologue clinicienne

Thérapies de couple et consultations individuelles enfants- adolescents- adultes

consultation en cabinet ou en téléconsultation

Valérie Touzé 06 35 30 02 50

Les adolescents difficiles de Jean-Pierre Chartier

adolescents diffciles

Jean-Pierre Chartier, éminent docteur en psychologie qui nous a quitté en 2015 , nous éclaire dans ce livre sur les personnalités des adolescents qui présentent une pathologie du lien à l’autre sous forme psychopatique et narcissique. Ce livre me paraît indispensable pour toutes les personnes qui sont concernées par le traitement et la prise en charge médico-sociale, psychopédagogique et juridique de ces jeunes, et en particulier les éducateurs.Il s’attarde longuement à définir le rôle d’un bon éducateur.

Je vais me focaliser sur son étude des personnalités abandonniques et psychopatiques. Pour ces adolescents, quelque chose a raté dans l’instauration du lien inaugural à l’Autre. Leur histoire est souvent déliée, chaotique, comme vidée de contenu sans continuité. Ces carences affectives et éducatives génèrent une déficience du surmoi (cette instance qui incarne la loi et les interdits.) L’adolescent dit « normal » a pu intégrer des limites au cours de son enfance. Ainsi, il a appris à renoncer à sa toute puissance, au premier objet de son amour (la mère). Il réussit à la fois à prendre de la distance avec sa famille tout en s’identifiant à ses parents. C’est un long travail paradoxal et complexe mais nécessaire.

La faille précoce ne permet pas aux adolescents difficiles d’accéder à cette étape de distanciation psychique, d’individuation. C’est pourquoi ils ne font pas le deuil d’une fusion archaïque. Souvent, ils sont en manque de manque ayant été hyperprotégés par un surinvestissement œdipien maternel et peu investi par un père absent ou défaillant. Ils restent dans une forme de toute puissance infantile et risque de répéter ces expériences catastrophiques d’où leur conduite ordalique. Les agirs psychopathiques seraient à la fois cause et conséquence de cette organisation psychique. Il faut différencier ce qui se répète, sans élaboration symbolique et ce qui vient s’organiser sur le mode œdipien, en référence à la culpabilité, à l’angoisse de castration et non à la perte. Sans loi intériorisée, il va constamment chercher à s’y confronter.

Chartier repère chez ces jeunes individus « ni vraiment fous ni simplement délinquants » une sorte de triptyque existentiel qu’il nomme les 3D : Déni (« incapacité à se situer en tant que responsable de ses actions »), Défi (« du droit et de l’autorité sous toutes ses formes… mais aussi de l’autre et défi de soi-même »), Délit (« réalisation immédiate de l’acte interdit »). Je vous laisse sur ces 3D fondamentaux dits désormais de M. Chartier…

Vous vivez ce genre de situations ?

N'hésitez pas à prendre contact, je reçois dans mon cabinet de Montreuil 

7 rue de Vincennes
93100 Montreuil

Envoyé !

Erreur serveur

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib